Recette du sirop aux fleurs d’acacia (robinier)

Source d’inspiration

Cette semaine, j’ai eu le plaisir de faire un atelier cueillette et cuisine de plantes sauvages  avec Gabrielle Caramanna de l’association Amply’flore. Une vraie découverte et un éveil des sens. Et dire qu’il y tant de nourriture sur nos chemins ! Nous avons entre autre dégusté un granité de fleurs de sureau noir et une panna cotta au sapin douglas. Un vrai régal !

Lieu de cueillette

Dans notre parc au Manoir Tourieux, la période est propice, j’ai de nombreux acacias et ils sont tous en fleurs ! Petite précision tout de même, ce sont des « faux acacias » car leur vrai nom c’est le robinier. Un coup de vent l’autre jour a rabattu une grosse branche sur ma terrasse de piscine, rendant la cueillette des fleurs à ma hauteur (car il faut dire sinon que mes arbres sont très très hauts).

L’arbre robinier dit l’acacia

Recette de sirop aux fleurs d’acacia la fleur

La recette
Revenu avec mon panier, j’hésite à ne garder que les pétales. Lorsque nous avions cuisiné la fleur de sureau, Gabrielle nous avait expliqué de détacher les corolles de leur grappe car les parties vertes de cette plante ont une toxicité  qui peut provoquer des vomissements (et oui, il faut rester prudent avec les plantes et ne pas hésiter à faire appel à un professionnel avant de tenter l’aventure).. Donc  pour les fleurs de robinier faux acacia, il n’est par contre pas nécessaire de les détacher de leurs grappes, c’est le bois et les graines qui contiennent le plus de toxines. Cependant par mesure de prudence, je décide de trier ! Et me voilà partie avec grande patience à ne garder que les pétales. Pour 100 grs de pétales restantes, je trie 600 grs de fleurs.

Ensuite je mets  mes pétales dans 3 l d’eau avec 2 citrons bio coupés en rondelles, puis je fais bouillir. A ébullition, j’arrête la cuisson et je couvre. J’enlève mes citrons 2h plus tard et je  laisse macérer jusqu’au lendemain matin.

Je filtre ma préparation finement, j’essore les pétales afin de garder tout leur goût. Me voilà avec un liquide ambré. A ce moment il me reste 2,2 l de liquide. J’ajoute 1 kg de sucre cristalisé. puis je cuis durant 1h en remuant de temps en temps.

Bien mettre en bouteille lorsque c’est brulant, avec une louche et un entonnoir (prudence tout de même), fermer la bouteille en vissant au maximum et la retourner immédiatement. Laisser refroidir à l’envers. C’est ainsi que j’optimise la stérilisation. J’ai recyclé des petites bouteilles de jus de fruits de 25 cl en verre pour mettre le sirop.

L’utilisation

Et maintenant, c’est prêt ! Au petit déjeuner je vais accompagner mes pancakes de ce délicieux sirop, sucrer mes yaourts maison avec et pourquoi pas aussi proposer un kir pour l’apéritif. Je suis sûre que sous les grands arbres du parc, mes hôtes vont se régaler ! Vous voulez goûter ? Je vous attends en chambres d’hôtes au Manoir Tourieux à Savigny, à deux pas de Lyon. Pour réserver, c’est par ici Réserver une chambre d’hôtes

Bon appétit !

Karine Philibert – Manoir Tourieux 69210 Savigny